Solutions interactives



On distingue trois types de technologies interactives à savoir : le Vidéoprojecteur Interactif, le Tableau Blanc Interactif et l'Écran Interactif. De nos jours, ces solutions interactives se surpassent les unes des autres grâce à l'innovation instaurée par les fabricants. Ils généralisent et diversifient l'usage du numérique autant dans les domaines professionnels qu'éducatifs.


Les avantages et les inconvénients de chacune de ces trois technologies


Pour pouvoir faire le choix entre ces trois-là, il faut d'abord peser le pour et le contre afin de définir celle qui vous conviendra le plus.



  • Pour une installation en salle de classe :


Solutions éducatives interactives

Le TBI est celui qui convient le mieux avec sa surface de projection optimisée. Par contre, le VPI a la possibilité de s'adapter à des espaces qui ne conviennent pas à un tableau interactif. Mais pour ceux qui ont des budgets non restreints, Les écrans interactifs représentent l'avenir.



  • Portabilité pour les personnels itinérants :


Le TBI est encombrant tandis que le VPI peut se placer sur n'importe que surface verticale. Mais l'écran interactif reste le meilleur en terme de mobilité, car tout y est incorporé. Il faut noter que le TBI existe en version mobile, léger et facile à installer, le must du TBI et la portabilité accessible financièrement.



  • Logiciel pédagogique :


Les trois technologies peuvent être livrées avec un logiciel pédagogique en fonction de la marque que vous avez choisi



  • Prix :


Le TBI et le VPI sont nettement plus abordables comparé à l'EI.


La mise en marche de chaque technologie.


Les écrans interactifs disposent d'un système de démarrage instantané. L'absence d'ombre portée est également un atout pour l'EI. Les TBI et les VPI sont aussi faciles à démarrer et ils ne nécessitent aucune manipulation complexe. Trouver la télécommande du projecteur pose souvent un problème pour les TBI fixes avec commande séparée. Or, les TBI avec vidéoprojecteur indépendant prennent plus de temps à démarrer à cause du calibrage du tableau pour chaque changement de place de l'instrument.